Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 150 oct - dec 2004

 



Dossier

L'amitié véritable

Nathanaël Bourgeois

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une amitié solide avec l’un de ses semblables ? L’amitié est ainsi le thème de nombreux romans, films et chansons à succès. La Bible s’intéresse aussi à cette thématique et nous offre l’exemple d’amitiés remarquables. La plus connue est celle de David et Jonathan (1 Sam 18.1-4).

Si le livre des Proverbes nous révèle la sagesse de l’Eternel, il nous montre en particulier comment la mettre en pratique dans notre quotidien. Les relations humaines peuvent être source d’encouragement mais aussi de profondes désillusions. Sans être exhaustif, arrêtons-nous donc sur quelques recommandations des Proverbes au sujet de l’amitié.

Un bien précieux

L’amitié est un bien précieux car elle réjouit le cœur (Prov 27.9). Elle peut même être un bien encore plus précieux que les liens du sang (Prov 18.24) : mon frère de sang n’est peut-être pas converti, alors qu’avec un ami chrétien, je partagerais la même foi.

Un bien précieux se gère avec soin : un téléphone, une lettre, un e-mail, voire un SMS au bon moment sont autant de perles qui encouragent et nourrissent l’amitié. Le temps passé à écouter, à encourager, à partager avec un ami produit son fruit : « Un homme ranime le visage de son ami » (Prov 27.17). Savons-nous prendre le temps d’enrichir nos amitiés de moments de qualité ?

Quelques qualités de l’amitié

1. L’amitié véritable se révèle dans les moments difficiles

« L’ami aime en tout temps, et un frère est né pour la détresse ». (Prov 17.17) Les sportifs d’élite nous le disent : lorsqu’ils sont au sommet de leur carrière, « les amis » sont nombreux. Par contre, lorsque intervient une grave blessure ou un retrait de la compétition, ces mêmes « amis » se volatilisent aussi vite qu’ils étaient apparus… L’intérêt peut feindre l’amitié : le riche a beaucoup d’amis, le pauvre en a peu (Prov 14.20 ; 19.4, 6, 7). C’est pourquoi l’amitié révèle sa nature dans les moments difficiles : nous avons besoin, alors que nous traversons une période de doute, de deuil, etc., d’échanger, de partager ou de prier avec un ami. Sommes-nous présents lorsque nos amis passent par des moments difficiles ?

2. La fidélité dans l’amitié

L’éloignement géographique, une incompréhension, des divergences, etc., peuvent mettre fin à une amitié. Malgré tout, nous sommes appelés à être fidèle dans nos amitiés : « N’abandonne point ton ami, ni l’ami de ton père » (Prov 27.10). Par contre, si l’amitié nous entraîne dans le mal (Deut 13.6-8 ; 2 Sam 13.3-15) sachons y mettre fin ! Enfin, la question peut se poser : est-ce profitable d’entretenir des amitiés avec des non-croyants ? Tant que cette amitié ne nous conduit pas à faire le mal, elle peut être un excellent témoignage, l’occasion de faire connaître Celui qui est le chemin et la vérité et la vie, Jésus-Christ.

3. L’amitié véritable n’épargne pas

Trop souvent, nous nous taisons lorsqu’un ami dérape dangereusement. Pourtant, la véritable amitié n’épargne pas car « les blessures faites par un ami sont fidèles » (Prov 27.6). Lorsqu’il est nécessaire d’intervenir pour mettre en garde, après un exercice de foi dans la prière, osons, avec amour et tact, exhorter un ami !

Quelques avertissements

Les Proverbes nous mettent en garde contre quelques dérapages qui peuvent détruire une amitié.

1. Le danger de trahir l’amitié

Une amitié solide est l’occasion d’échanges personnels voire intimes. Pour s’ouvrir à l’autre, il faut pouvoir être en confiance et savoir que ce que l’on confie ne sera pas répété plus loin. « Celui qui répète une chose divise les intimes amis. » (Prov 17.9)

2. Trop de rencontres tuent l’amitié

Une trop grande fréquence dans les rencontres peut aussi ruiner une amitié forte : « Mets rarement ton pied dans la maison de ton prochain, de peur qu’il ne soit rassasié de toi et qu’il ne te haïsse. » (Prov 25.17). De plus, lorsque nous n’avons plus rien à nous raconter, la tendance à critiquer prend vite le dessus… Mesurons donc la fréquence de nos rencontres !

Quelques encouragements

L’amitié se nourrit d’égards mutuels : « Une réponse douce détourne la fureur, mais la parole blessante excite la colère » (Prov 15.1) ; ou encore : « Ne dis pas : comme il m’a fait, je lui ferai » (Prov 24.29).

De nombreux défis se présentent au chrétien ! Quelle décision prendre ? Nous éprouvons souvent le besoin de parler d’un choix, d’une opportunité avec un ami. Une amitié solide sera l’occasion de se conseiller mutuellement : « Le juste montre son chemin à son compagnon » (Prov 12.26). et : « La douceur d’un ami est le fruit d’un conseil qui vient du cœur » (Prov 27.9). Recherchons donc des amitiés solides !

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible