Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 96 avr - jun 1991

 



Fondements (9)

Les démons

Jean-Pierre Schneider

On avait pris l'habitude, dans notre monde occidental, de hausser les épaules avec un sourire apitoyé à la mention d'un monde surnaturel ou de phénomènes d'ordre surnaturel. Mais cela a changé du tout au tout! Car un vide s'est créé du moment où l'on a abandonné la foi en Dieu et en Jésus-Christ et du même coup en l'existence d'anges ou de démons.

On s'est tourné vers l'orient (hindouisme, bouddhisme), et on avale tout rond l'idée de la réincarnation, les «bienfaits» de la MT (méditation transcendantale) ou de la position du lotus; on croit à la visite d'extraterrestres, à la communication avec les esprits des morts... Bref, on s'intéresse de plus en pîus aux phénomènes extra-sensoriels et aux expérimentations psychiques, voire occultes. Cela ouvre la porte toute grande aux influences des puissances invisibles, car elles existent bel et bien, et comment!

C'est de leur réalité que traite cet article. Car si la Bible parle d'anges - et ils se sont de temps à autre manifestés -, la Bible parle aussi de démons et de mauvais esprits - et eux aussi se manifestent.

Le sujet va être traité en cinq points principaux, suivis de l'élucidation d'une question qui est souvent posée: Un chrétien peut-il être possédé (ou, comme certains disent à présent, («démonisé»)?

1. Vocabulaire

«daimon» du verbe «dalomai» = diviser, répartir

En Grèce, on ne distinguait pas essentiellement entre démon et dieu. On prêtait aux démons le pouvoir de rendre malade ou fou et de provoquer des désastres; on cherchait à les maîtriser par la magie.

AT: ils se nomment démons (Deut 32.17), satyres (traduit en général par bouc ou bouc sauvage), Azazel (ne se trouve qu'en Lév 16.8,10,26; certains y voient une personnification d'esprits mauvais du désert, alors que d'autres l'ont traduit par bouc émissaire, selon l'annotation dans la Colombe).

NT: les mots démon(s) et démoniaque (s) s'y trouvent 82 fois (dont 72 fois dans les Evangiles); autrement: esprits impurs ou mauvais esprits.

Le livre des Actes ne les mentionne que 4 fois:
- 5.16: les apôtres guérissent des gens tourmentés par des esprits impurs;
- 8.7: des esprits impurs sortent de beaucoup de démoniaques par le ministère de Philippe;
- 16.16-18: Paul ordonne à un esprit de Python de sortir d'une femme;
- 19.13-17: un esprit mauvais terrasse les sept fils de Scéva.

Les épîtres ne mentionnent les démons que 4 fois: 1 Cor 10.20; 1 Tim 4.1; Jac 2.19: 3.15. Elles ne font jamais allusion à un ministère d'exorcisme.

2. Description

Les démons sont des esprits qui peuvent prendre différentes formes. Ils habitent dans l'air et sur la terre (déserts, ruines, cimetières, Marc 5.5) et ils cherchent à prendre possession de personnes et d'animaux.

Ils induisent les hommes au péché, à la magie, à l'idolâtrie. Ils en savent plus que les hommes. Ils savent qu'il y a un seul Dieu et ils en tremblent (Jac 2.19).

Leur prince est Satan (Mat 9.34) et ils agissent pour Satan (Luc 9.42 où «démon» est aussi traduit par «Satan»).

Leur destin: Christ en a triomphé (Col 2.15). Ils sont voués aux tourments éternels (Mat 8.29).

Remarque sur les anges tombés:

Satan a ses anges; le feu éternel a été préparé pour lui et eux (Mat 25.41). -Paul parle d'un ange de Satan qui provoque chez lui comme une écharde dans sa chair pour l'empêcher de s'enorgueillir (2 Cor 12.7). - Jude parle d'anges tombés qui sont enchaînés en attendant le jour du jugement (v. 6).

Il semble donc qu'il faille distinguer entre les démons et les anges tombés, même si leurs actions se rejoignent.

3. L'action des démons sur les hommes

Ils peuvent rendre malade (Luc 13.11,16 où l'esprit est nommé Satan). Ils peuvent opprimer (Act 10.38; c'est dit du diable). Ils peuvent posséder (enlever la personnalité): Marc 5.2-15; ils parlent à travers les hommes.

Ils sont adorés par les idolâtres (Apoc 9.20; Deut 32.17; Ps 106.37.)

Jésus, en chassant les démons, prouve que le royaume de Dieu est venu en sa personne (Mat 12.28).

4. L'action des démons dans le monde

Ils agissent sous la férule de Satan, celui qui séduit toute la terre habitée (Apoc 12.9). par des esprits de démons qui opèrent des signes et qui s 'en vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le grand jour de Dieu, le Tout-Puissant (Apoc 16.14).

Le monde entier est séduit par les puissances démoniaques, politiquement, économiquement, moralement, spirituellement (occultisme, spiritisme, satanisme). En parlant des incrédules, Paul dit que le Dieu de ce siècle a aveuglé leurs pensées (2 Cor 4.4), de sorte que leur pensée est obscurcie (Eph 4.18). Satan est ce dieu qui, avec les démons, est la puissance invisible derrière toute incrédulité et toute perversion. Cela explique pourquoi les gouvernements sont devenus impuissants face à la révolte, la violence, la drogue, l'immoralité, la criminalité tout court. C'est pourquoi notre monde est dans les ténèbres, et la lumière du Christ doit l'éclairer à travers nous, ses enfants.

5. Le chrétien et les démons

Les idoles n'ont aucune réalité; ce sont de faux dieux dont Jérémie dit: Ne les craignez pas, car ils ne sauraient faire aucun mal, de même qu'ils sont incapables de faire aucun bien (10.5). Par contre, les démons sont bien réels, et pour éviter tout contact avec eux, il faut rompre avec toute pratique occulte. Paul écrivait aux Corinthiens, qui étaient entourés de patents idolâtres: Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose? ou qu'une idole est quelque chose? (Nullement.) Mais ce qu 'on sacrifie, on le sacrifie à des démons et non à Dieu; or je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons (1 Cor 10.19-20).

Les mauvais esprits cherchent aussi à séduire les chrétiens et s'infiltrent dans les églises: il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes; ils opéreront des signes et des prodiges pour égarer si possible les élus. Soyez sur vos gardes, je vous ai tout prédit (Marc 13.22-23). Les démons cherchent à séduire les chrétiens, voire des églises entières par des fausses doctrines, par une sagesse démoniaque, surtout dans les derniers temps. L'Esprit dit expressément que dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons (1 Tim 4.1).

Satan lui-même se déguise en ange de lumière; ... ses serviteurs aussi se déguisent en serviteurs de justice (2 Cor 11.14-15). Dans Luc 21.8, Jésus avertit: Prenez garde d'être séduits. L'Eglise a un combat à livrer contre les dominateurs des ténèbres d'ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes (Eph 6.12). Le chrétien, de même que l'Eglise entière, doit éprouver les esprits (1 Jean 4.1), car il y a le danger de recevoir un autre esprit que celui que vous avez reçu (2 Cor 11.4). Cela nous amène à la question mentionnée au début:

Le chrétien peut-il être possédé?

Avant de répondre à cette question, il peut être utile de rappeler ce qu'est un chrétien: c'est quelqu'un qui, se reconnaissant pécheur devant Dieu et les hommes, s'est repenti de sa mauvaise manière de vivre pour se tourner vers Dieu et mettre sa foi en Jésus-Christ, en qui il reconnaît le Fils de Dieu, qui a pris son péché sur lui pour l'expier à la croix, qui est ressuscité, qui est monté au ciel et qui va revenir. Dès ce moment, l'Esprit de Dieu habite en lui. En lui. vous aussi, ayant entendu la parole de la vérité, l'Evangile de votre salut, en lui, ayant cru, vous avez été scellés du Sain t-Esprit qui avait été promis (Eph 1.13; les formes verbales correspondent au temps aoriste grec). Ne savez-vous pas ceci. votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu (1 Cor 6.19).

D'emblée, on constate qu'il n'y a, dans tout le NT, aucun cas d'exorcisme pratiqué à l'intention d'un croyant. L'expression recevoir un autre esprit ne peut donc pas signifier qu'un chrétien puisse être possédé (démonisé), mais il peut s'exposer ou être exposé à une influence démoniaque néfaste.

Que penser alors de la pratique contemporaine de «délier» un croyant d'une possession démoniaque, souvent même par imposition des mains? Si l'un de ses parents ou ancêtres avait trempé dans l'occultisme, il y en a qui s'imaginent que cela a pu se reporter sur lui. Mais si cela valait sous l'ancienne alliance et peut encore s'appliquer à des non-chrétiens, ce n'est plus le cas pour le chrétien sous la nouvelle alliance, car il a été délivré du pouvoir des ténèbres et racheté de l'héritage de ses pères, aussi de l'héritage occulte (1 Pi 1.18). Plus: Dieu nous a transférés dans le royaume de son Fils bien-aimé (Col 1.13), donc de la seigneurie de Satan à la seigneurie de Christ. Le chrétien gracié a tout pleinement en lui, qui est le chef de toute principauté et de tout pouvoir (Col 2.10). Christ a triomphé des principautés sataniques et démoniaques et les a dépouillées de tout pouvoir (Col 2.10-15).

Les verbes lier et délier de Mat 18.18 et parallèles signifiaient dans le judaïsme «interdire» et «permettre». La meilleure traduction du texte serait: Ce que vous interdirez sur terre sera (ce qui est) interdit au ciel, et ce que vous permettrez sur terre sera (ce qui est) permis au ciel.

Le sang de Christ purifie; il n'est jamais utilisé pour «délier» ou pour «protéger». Le chrétien a été délié dès sa nouvelle naissance: Si le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres, bien entendu aussi de toute éventuelle possession démoniaque (Jean 8.36).

Il est encore à remarquer que Christ a triomphé de Satan en accomplissant toute l'oeuvre du salut malgré lui. Mais jusqu'au retour de Christ, Satan n'est pas lié et nous n'avons pas la possibilité de le lier. Il ne sera lié que pendant le règne de Christ sur la terre (Apoc 20.2).

Un chrétien qui est manifestement assailli par de mauvais esprits aura recours à la prière, de préférence avec un ou des frères et anciens de son église.

Conclusion: Le chrétien authentique ne peut être possédé, étant scellé et habité du Saint-Esprit, dont son corps est le temple, qui est de ce fait inaccessible aux démons, même si ces derniers peuvent le séduire et l'influencer en mal.

Je suis persuadé que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les démons, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, ni les êtres d'en haut ni ceux d'en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur. Rom 8.38-39

Jean-Pierre Schneider

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible