Dossier: Qui sont nos modèles ? - Témoignage
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Des modèles au top ?

Il y a quelques années, un ami chrétien, d’environ dix ans plus jeune que moi, me fit une remarque qui me fit réfléchir : « Tu sais, Anne, ton avis est important pour moi, parce que tu es comme une grande sœur pour moi. »

Sur le moment, ça m’a presque inquiétée : ça voulait dire que je devais toujours être « au top »… Je sais bien que Dieu nous voit déjà parfaits, mais en même temps, nous continuons à pécher (1 Jean 1) et penser que quelqu’un pourrait prendre exemple sur moi aurait pu me faire peur.

A la réflexion, vouloir paraître parfaite en jouant un rôle ne sert à rien. Que je n’aie pas honte de mes faiblesses, que je sache reconnaître mes torts ; car je suis responsable de mes actes avant tout devant Dieu, et me savoir observée par les autres ne doit pas me paralyser (Prov 29.25). Je fais mes choix de vie devant le Seigneur ; quand je pèche, c’est au Seigneur avant tout que je confesse mes péchés (sans oublier bien sûr ceux à qui j’ai pu causer du tort) ; c’est au Seigneur que je devrai rendre compte un jour (Rom 14.10-12).

Et c’est certainement en vivant ma vie chrétienne de manière sincère, responsable et droite que je pourrai être un modèle pour ceux qui me suivent : mes enfants, mais aussi mes « petits frères » et mes « petites sœurs » dans la foi. Dieu n’en exige pas plus : « Ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » (Michée 6.8)

Quant à la société, quel idéal féminin propose-t-elle aux adolescentes ? Des top-modèles, prêtes à tous les sacrifices pour rester « au top » (même à se priver de manger jusqu’à en mourir) ! Dans un style très différent, des chrétiennes authentiques peuvent être des modèles, même si elles ne sont pas toujours « au top » dans leur vie de foi…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Dossier : Qui sont nos modèles ?
 
Prohin Anne
Mère de deux adolescentes, Anne Prohin est orthophoniste de formation et a interrompu son activité professionnelle après la naissance de sa seconde fille. Avec son mari Joël, elle est membre du comité de rédaction de Promesses et s’implique dans diverses rencontres bibliques, tout en travaillant bénévolement auprès des immigrés.