Dossier: La mort, Destination inconnue ?
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

L’esprit de mort

« Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. » (Jean 10.10).
« Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » (Éph 6.12).
« Les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer. » (Marc 5.13)

Jésus-Christ apporte la vie. Satan attaque pour s’approprier ce qui ne lui appartient pas, pour détruire, pour faire cesser la vie. Cela est visible par exemple dans la diffusion d’une culture de mort, notamment dans le domaine musical. Certaines personnes sont remplies de pensées de mort, de destruction ou d’autodestruction. Parfois, une « maladie » est en fait le résultat d’une attaque spirituelle. C’était le cas de la « femme possédée par un esprit qui la rendait infirme depuis 18 ans » (Luc 13.11-14). Jésus lui parle…elle se redresse ! Les hommes y vont vu une simple guérison ; c’était une délivrance !

Voici un témoignage de confrontation avec un esprit de mort. [NDLR]

Une rencontre

Je voudrais partager avec vous une rencontre que j’ai eue avec l’Esprit de Mort il y a quelques années. Tout a commencé avec des amis qui fréquentaient la même église que moi et qui avaient une fille très malade. Cette pauvre petite fille devait rester alitée, sa santé déclinait. Les médecins et les spécialistes n’étaient pas en mesure d’identifier le problème et de trouver un traitement efficace. Les parents, un sympathique couple chrétien, étaient très inquiets pour leur fille, ce qui était bien compréhensible.

Un soir, alors que je priais, j’ai inclus cette fille dans ma prière. Le Seigneur m’a dit que l’Esprit de Mort s’était emparé d’elle. Le lendemain, j’ai approché les parents en pensant qu’ils pourraient enfin faire quelque chose de positif pour la situation difficile de leur fille. Mais ils ne m’ont pas cru et se sont moqués de ce que j’avais à leur dire. Je suis rentré chez moi, en commençant à douter : étais-je en train d’imaginer tout cela ?
Je suis retourné vers le Seigneur et il a semblé confirmer ce qu’il m’avait dit. Je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire ensuite, car je n’avais jamais vraiment été confronté à une telle situation. J’ai demandé au Seigneur ce qu’il fallait faire, et j’ai vraiment eu envie de prier contre cet esprit. Au nom de Jésus, j’ai lié cet esprit et lui ai dit de libérer cette jeune fille de son emprise. Quand j’ai senti que j’avais fait ce qui devait être fait, j’ai demandé au Seigneur un signe confirmant que cela était bien réel et non dans mon imagination. Je me souviens m’être dit que ce serait impossible compte tenu de leur situation actuelle, puis une idée m’est venue : j’ai demandé au Seigneur que, si tout cela était réel, la petite fille soit à l’église le lendemain matin pour le service du dimanche. Il était impossible que cela se produise sans un miracle.
Le lendemain matin, je suis arrivé tôt à l’église et honnêtement, j’étais abasourdi quand j’ai vu le papa et la maman entrer avec leur petite fille ! Ils étaient aussi surpris que moi qu’elle ait pu venir. Ce n’était rien de moins qu’un miracle ! Je n’en revenais pas.
Après le service, j’ai approché les parents pour leur faire savoir ce qui s’était passé. Ils n’avaient aucune idée pourquoi leur fille était soudainement assez bien pour aller à l’église, mais ils ont continué à rejeter ce que je leur racontais. Peu de temps après, ils ont déménagé à environ 500 km, et j’ai perdu le contact avec eux, donc je n’ai aucune idée de ce qu’est devenue leur fille.

L’essentiel

En tant que chrétien, j’avais rencontré quelques démons, mais je n’avais pas eu grand-chose à voir avec eux. Vu mon manque d’expérience, je dépendais du Seigneur pour me guider, ce qu’il a fait. L’essentiel : TOUS les démons sont soumis au nom de Jésus. C’est donc simple en fait, mais il y a quelques précautions à prendre.

1. Assurez-vous que vous êtes un chrétien né de nouveau, sinon le ou les démons pourraient se retourner contre vous.

« Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus, en disant : Je vous conjure par Jésus que Paul prêche ! Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, Juif, l’un des principaux sacrificateurs. L’esprit malin leur répondit  : Je connais Jésus, et je sais qui est Paul ; mais vous, qui êtes-vous ? Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître de deux d’entre eux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés. » (Actes 19.13-16)

2. Assurez-vous de ne pas libérer le ou les démons d’une personne en le(s) laissant entrer dans une autre.

Je me souviens d’avoir été une fois dans une réunion d’église d’environ 1000 personnes. Un conférencier invité avait une parole de connaissance : quelqu’un avait un esprit de mensonge ; il a commencé à réprimander cet esprit et à ordonner qu’il quitte cette personne. L’esprit a quitté cette personne et s’est ensuite rendu parmi l’assistance pour voir où il pourrait habiter ensuite. Comment puis-je savoir ? Je l’ai vu. C’est la seule fois où j’ai réellement vu un esprit, mais pas la seule fois où je les ai rencontrés ou vu ce qu’ils peuvent faire.

3. Assurez-vous que la personne libérée est chrétienne ou prête à le devenir immédiatement.

Si ce n’est pas le cas, elle peut à nouveau être habitée par un ou plusieurs esprits impurs. [NDLR] « Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point. Alors il dit : Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti ; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui ; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante. » (Mat 12.43-45)

4. Assurez-vous que la personne libérée reste libre.

Accompagnez-la et assurez-vous qu’elle reste à l’écart de ce qui a pu permettre au démon de l’influencer en premier lieu. Encouragez-la dans sa marche avec le Seigneur afin qu’il devienne le centre de sa vie.

Rappelez-vous :

Jésus est Seigneur ! Son nom est au-dessus de tout autre nom ! Au nom de Jésus, tout genou doit fléchir.
Si vous ne savez pas comment faire, demandez l’aide de votre église ou de votre pasteur.
« Qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre. » (Phil 2.10)

Titre original : The Spirit of Death
https://www.all4god.net/the-spirit-of-death.html
Traduction : Rédaction Promesses

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Dossier : La mort, Destination inconnue ?
 

Oxnam Les
Les Oxnam :Formateur en bureautique et graphiste, néo-zélandais.